Qu'est ce que l'énnéagramme

Il sagit d’un outil de développement personnel qui se base sur l’observation de sa personnalité, qui va permettre de valoriser son potentiel et d’évoluer de manière positive. L’individu qui cherche à mieux se connaître entame alors une démarche de compréhension et d’évolution.

La figure de l’Ennéagramme

Le mot « Ennéagramme » vient du grec ennea gramma, figure à 9 points.
Aujourd’hui, l’Ennéagramme est un système d’étude de la personnalité fondé sur 9 comportements de la nature humaine. Cette typologie s’appuie sur un diagramme, sous forme d’une étoile à 9 branches, d’où son nom.

  • Dynamique : ce système est respectueux de l’identité de chacun.
  • Facilement accessible : il s’applique aux habitudes de tous les jours.
  • Concret : il nous donne des repères pour mieux nous connaître et comprendre les autres.

Lignes de force

Les 9 points de l’Ennéagramme représentent les forces que nous portons. Le système permet de reconnaître et de rééquilibrer ces forces. Chacune des 9 forces porte un nom. Les flèches représentent les interactions entre ces forces.
L’Ennéagramme représente les différentes composantes de notre psyché.
Pour mieux les identifier, il leur a été donné un chiffre et un nom.

Chacun de nous a une dominante. Il est clair que les millions de personnes correspondant, par exemple, au « type 2 : la dominante altruiste ? sont toutes différentes et qu’elles possèdent l’ensemble des neuf forces. Leur point commun provient de ce que leur fonctionnement psychique se ressemble.

L'énnéagramme dans le monde de l'entreprise

Les 9 types

Introduction aux 9 type :

  • Type 1 : Le perfectionniste
  • Type 2 : L’altruiste
  • Type 3 : Le battant
  • Type 4 : Le romantique
  • Type 5 : L’observateur
  • Type 6 : Le loyal
  • Type 7 : L’épicurien
  • Type 8 : Le chef
  • Type 9 : Le médiateur

L’Ennéagramme en entreprise

L’Ennéagramme offre une carte de lecture des motivations inconscientes et des comportements d’autrui. Il permet notamment de mieux communiquer, de mieux se connaître, de mieux comprendre les autres, de mieux gérer les conflits et de développer son leadership personnel, des équipes efficientes et le mieux-être en entreprise. 

Pourquoi ?

On comprend aisément l’intérêt de l’ennéagramme dans le monde de l’entreprise, car en se connaissant mieux, et en connaissant mieux ses collaborateurs, on peut plus facilement interagir au sein d’une équipe. Quant au manager, il peut mieux gérer et encadrer les membres de son équipe.
Dans les pays anglo-saxons, l’ennéagramme est déjà très répandu dans le milieu de l’entreprise. En France, le recours à cet outil de connaissance de soi est encore timide. Grâce à l’ennéagramme, l’individu est capable de prendre conscience des habitudes et des automatismes qu’il a développés depuis l’enfance.
Ainsi, il peut prendre en compte ses limites et ses forces. L’ennéagramme permet aussi de comprendre le prisme à travers lequel on appréhende le monde, les réalités de la vie mais aussi le monde de l’entreprise.
En ayant recours à l’ennéagramme au sein d’une équipe, le manager peut voir les différences de réactions des membres du groupe, ainsi que les incompréhensions qui risquent de créer des blocages. Et si l’ennéagramme n’a pas pour but d’éviter les conflits, mais de mieux y répondre, il permet de comprendre comment son interlocuteur fonctionne, comment interagir avec lui, ce qui le motive… Et donc de résoudre plus rapidement et efficacement les discordances au sein d’une équipe.

Mieux se connaître pour mieux manager

En tant que manager, on doit générer de la motivation au sein de l’équipe pour qu’elle puisse mener à bien une tâche donnée. Grâce à l’ennéagramme, on apprend d’abord à se connaître soi-même. En identifiant son ennéatype, le manager comprendra mieux comment il communique. Quant à ses collaborateurs, en apprenant à connaître leur profil de personnalité, le manager est plus apte à appréhender les différences qui existent entre sa motivation et la leur, son rapport au temps et le leur, entre leurs modes de négociation. Cela peut éviter de se retrouver dépourvu face à certaines situations et de mieux comprendre – voire anticiper – ce qui peut créer des frustrations, des incompréhensions ou de l’épuisement.
En intégrant l’ennéagramme comme outil de management, on se dirige vers un management humaniste, plus à l’écoute de l’autre en tant qu’individu propre, unique et différent. En identifiant les différents ennéatypes au sein d’une équipe, le manager peut créer des binômes efficaces, peut répartir les tâches selon les motivations de chacun et ainsi accroître la productivité.
Vers un management humaniste
Le manager qui a recours à un outil comme l’ennéagramme recherche un meilleur équilibre, une meilleure communication au sein de son équipe. Il recherche aussi, pour ses collaborateurs, un mieux-être au travail. Ainsi, il se dirige vers ce qu’on appelle un « management humaniste ».
Le management humaniste mise avant tout sur le respect de la personne, dans son individualité et au sein du monde et de la société dans lesquels il évolue. Il s’agit donc de prendre en compte les besoins, les attentes et les valeurs de chacun pour mieux comprendre et résoudre les situations éventuellement conflictuelles.
Alors que le manager doit trouver la meilleure manière de créer de la motivation dans son équipe, il a tout intérêt à se montrer à l’écoute des individualités de chacun, de leurs différences, de leurs attentes. Ainsi, la communication est améliorée. Ce type de management humaniste peut être boosté par le recours à l’ennéagramme comme outil de management.

Évoluer positivement au sein de l’entreprise


Grâce à ce type de management plus à l’écoute d’autrui, mais aussi grâce à l’ennéagramme, l’individu peut apprendre à mieux se connaître. En tant que personne d’abord, mais aussi en tant que collègue et coéquipier.
Si chacun parvient à identifier son profil, il peut mieux comprendre ce qui l’entrave parfois, il appréhende mieux les mécanismes et habitudes qui le pilotent depuis l’enfance – sans qu’il en soit conscient, la plupart du temps – et peut donc entamer un travail sur soi pour évoluer de manière positive.
L’intérêt réside avant tout dans une meilleure tolérance des différentes réactions de chaque membre d’une équipe, mais aussi dans la nécessaire prise de distance avec ses propres réactions.